L’importance des données en libre service dans le domaine du B2B

sales-representative-abstract-concept_335657-3002

La data constitue une véritable mine d’or dans le marketing B2B. Elle permet de favoriser les méthodes de rentabilisation des stratégies de prospection et de marketing.

Le développement rapide de la digitalisation de la data a impacté tous les secteurs, principalement le BtoB. Ce phénomène a créé un nouveau besoin chez les entreprises B2B : de s’approvisionner de données fiables pour enrichir leurs bases de données client.

Les données en libre service se présentent comme une solution inédite pour mettre à la disposition des entreprises BtoB des données publiques à grande échelle. Elles peuvent les utiliser librement sans restriction juridique.

Qu’est-ce que les données en libre service ?

données en libre service

Les données en libre service désignent des données brutes collectées, produites et fournies par des organismes privés ou publics, tels que :

–      l’INSEE,

–      la base SIRENE,

–      le répertoire national des associations,

–      le répertoire opérationnel des métiers et des emplois,

–      les collectivités territoriales,

–      Contrôle Ma Boite.

Les données en libre-service consistent à mettre à la disposition des acteurs de la société civile et de l’économie, des données publiques, accessibles librement et gratuitement. Ces acteurs peuvent les exploiter, les distribuer et les réutiliser pour des fins commerciales ou privées. Cette notion correspond au mouvement d’open data.

L’avènement de l’open data a rendu les données publiques plus abondantes, plus ouvertes et plus accessibles. Le grand public peut les employer sans être soumis à des contraintes financières ou juridiques. Néanmoins, l’utilisateur doit être autorisé légalement pour pouvoir les réutiliser.

Les données publiques sont de différents types et elles sont disponibles pour tous les secteurs. Elles concernent :

–      les documents administratifs,

–      les données environnementales,

–      les cartographies des réseaux de transports,

–      les statistiques,

–      les informations d’un organisme du secteur public,

–      les données financières et économiques d’une entreprise (raison sociale, chiffre d’affaires, nombre d’employés, Code APE, etc.).

Les principales raisons de l’ouverture des données publiques et la transformation profonde dans le mode d’accès et d’usage de cette data sont essentiellement :

–      L’accroissement de la valeur économique des données, grâce à la transformation digitale. Ce phénomène a modifié en profondeur les conditions de production des services publics et l’environnement de travail des agents.

–      Le besoin croissant d’utilisation des services publics.

Les avantages d’utilisation des données en libre services

Les données en libre services offre un lot d’avantages, comme :

–      L’optimisation de la transparence et de la performance des services publics.

–      Le soutien des nouveaux entrepreneurs et des start-ups. Les données en accès libre aident ces entités à démarrer leurs activités sur de bonnes bases. Par exemple, elles leur permettent d’établir un business model plus réaliste et plus rentable.

–      La communication de données utiles au grand public concernant la conjoncture économique et financière du pays et de ses institutions.

–      La disponibilité rapide et facile de la data. Ces données peuvent être récoltées directement et à tout moment sur le site d’un organisme public ou privé. De plus, ces entités assurent une information fraîche et crédible.

–      La constitution d’une vue plus claire de l’environnement de l’offre à proposer : la cible à aborder, les concurrents, les potentiels clients, les éventuelles contraintes (technologiques, environnementales, etc.), les innovations technologiques, etc.

–      Une meilleure interopérabilité des services publics. Ces services seront exploités par différents acteurs : particuliers, entreprises, administrations, etc.

–      Le développement du potentiel économique de la réutilisation des données publiques. En effet, les données ouvertes aident à identifier des leviers d’innovation et favorisent la création de nouveaux produits et services.

Les données en libre service : un levier de croissance du secteur B2B

un levier de croissance du secteur B2B

Le B2B (Business to Business) concerne les transactions commerciales entre deux structures morales (deux entreprises). A l’instar du B2C (Business To Consumer), le BtoB déploie des méthodes pour rentabiliser l’offre du prestataire et satisfaire la demande du client. Les données en libre service se classent parmi ces méthodes.

Les données libres d’accès ajoutent de la valeur aux données clients. Pour en tirer profit, il faut s’assurer de la fiabilité des sources de la data pour qu’elles soient pleinement réutilisables.

Après avoir récolté des données pertinentes pour l’activité de l’entreprise, elles doivent être structurées, filtrées et traitées, pour extraire celles qui répondent aux objectifs de l’entreprise. Aussi, elles doivent être mises à jour régulièrement, pour garantir l’intégrité des analyses des données des clients.

La bonne gestion des données ouvertes est indispensable pour soutenir l’entreprise dans la prise des décisions les plus stratégiques. Ce qui conduit à mettre en œuvre des stratégies de prospection et de marketing mieux ciblées qui promettent un meilleur ROI.

Optimiser les actions de marketing

optimiser les actions Marketing

Le marketing traditionnel se repose essentiellement sur la publicité de masse, les annonces dans les journaux les plus populaires, les actions promotionnelles, les affiches publicitaires, les campagnes d’emailing. Son principe consiste à déployer ces techniques pour aller vers le client.

Les outils du marketing traditionnel présentent l’avantage d’avoir un fort potentiel viral qui permet de transmettre le message d’une manière plus rapide. Par contre, ce message cible particulièrement une population plus locale, ce qui restreint l’étendue de la prospection et rend les actions marketing plus sélectives.

Les politiques commerciales sélectives ne sont pas toujours efficaces, car elles ne permettent pas à l’entreprise d’aborder la population qu’elle désire cibler.

De plus, les actions du marketing classique coûtent relativement chères et assurent une communication unidirectionnelle avec les consommateurs.

L’entreprise prend le pas vers le client et lui propose son offre accompagnée des actions commerciales pour le fidéliser et l’inciter à l’achat. Toutefois, il n’est pas toujours évident de mesurer le niveau de satisfaction des clients et d’évaluer le ROI de sa campagne marketing.

Dans un contexte marketing, les données en libre accès sont devenues une condition essentielle pour booster la performance de l’entreprise. En effet, elles permettent de :

–      Renforcer la connaissance client : cela permet de constituer une vue 360 sur les besoins, les comportements et les intentions des entreprises clientes. De ce fait, l’entreprise peut comprendre convenablement leurs profils et anticiper les politiques commerciales les plus adéquates pour attirer leur intérêt et les pousser vers l’acte d’achat.

Une meilleure connaissance du client conduit à appréhender son comportement et à aligner sa stratégie marketing à ses attentes. Grâce aux données en libre accès, l’entreprise peut avoir une connaissance plus poussée des intérêts et des attentions particulières de son client. Donc, elle peut personnaliser son offre selon ses besoins.

De ce fait, les données en libre service peuvent être le gage d’un meilleur taux de conversion et de fidélisation client.

–      Sélectionner le canal de communication et de distribution le plus adéquat, tout en se référant à la connaissance client.

–      Optimiser sa proposition de valeur en se basant sur des données pertinentes qui décrivent les comportements des clients ciblés. Par conséquent, l’entreprise peut être en mesure de proposer une offre plus personnalisée.

–    Optimiser la satisfaction des clients qui se traduit inéluctablement par un meilleur taux de conversion et par la suite par une augmentation du chiffre d’affaires.

–    Renforcer la relation client, car les données en libre service permettent à l’entreprise d’être à l’affût des événements qui affectent l’activité du client. Ainsi, l’entreprise peut lui proposer une offre spéciale (une promotion, un paiement échelonné) qui convient à sa situation : déficit financier, entreprise en difficulté, etc.

Optimiser les stratégies de prospection

optimiser les stratégies de prospection

Les données en libre accès constituent de nouvelles manières pour découvrir en profondeur le profil de la population cible et d’améliorer la connaissance client. A l’instar des stratégies marketing, cette notion dispose aussi d’un impact important sur la rentabilité des stratégies de prospection.

La connaissance du client permet à l’entreprise de préciser le type des clients qu’elle désire cibler. Grâce à l’essor de la digitalisation, il est devenu plus facile à l’entreprise de comprendre le comportement de son client, notamment, en procédant comme suit :

–      surveiller ses interactions sur les réseaux sociaux,

–      consulter les avis qu’il donne dans les forums, ses avis Google.

Les données publiques issues de l’open data permettent de générer de nouveaux leads et d’attirer de nouveaux prospects. Pour ce faire, l’enseigne doit adapter son approche de prospection au portrait de l’organisme ciblé. Par exemple, elle peut :

–      Moduler sa campagne de prospection selon certains critères : la localisation de l’entreprise, le support utilisé par le CEO pour s’informer sur un produit ou un service : smartphone, desktop ou tablette, site, forum, réseaux sociaux ou blog, etc.

–      Combiner les techniques de prospection traditionnelles et modernes, pour décupler l’efficacité de l’opération.

Pour rappel, lire : Quelles sources de données pour mettre à jour vos listes de prospects ?

Rentabiliser la stratégie de content marketing

Les données publiques sont issues de diverses sources et elles sont de différentes natures. Cela contribue à enrichir le contenu offert par l’entreprise par des données véridiques et crédibles. De plus, un tel contenu est susceptible d’offrir une information à valeur ajoutée et intéressante pour le client. C’est ce qui renforce la confiance du public cible envers l’offre de l’enseigne.

Contrôle Maboite : un exemple illustratif d’un fournisseur privé de données en libre service

controlemaboite

La nouvelle génération de plateforme de données publiques en libre accès optimise la récupération de ces informations et facilite l’utilisation des data par les acteurs du B2B.

En guise d’exemple, Controle Ma Boite (CMB) est une plateforme privée de données publiques : financières et légales. Elle offre à l’utilisateur un moteur de recherche intelligent pour chercher et trouver rapidement et efficacement une entreprise ou un office ministériel sur le territoire Français.  

Contrôle Maboite emploie des technologies innovantes pour récolter, stocker et offrir la data d’une manière structurée et cohérente. Par exemple, elle utilise :

–      Web crawling : CMB mise sur des algorithmes sophistiqués pour explorer plusieurs pages des sites de données publiques et extraire toutes les informations appropriées à son activité.

–      Intelligence artificielle (IA) : est une technologie analytique cognitive puissante qui offre un traitement plus intelligent d’un volume colossal de données hétérogènes, qui se trouvent sous tous les formats et qui sont issues de diverses sources.

L’IA emploie des algorithmes agiles pour analyser rapidement les données et créer des solutions innovantes pour répondre aux problèmes d’usage de ces data. Ainsi, les informations seront offertes d’une manière plus raffinée et peuvent être utilisées d’une façon plus sophistiquée.

Notamment, CMB déploie l’intelligence artificielle pour aider l’utilisateur à trouver plus rapidement l’organisme dont il cherche à travers l’option d’auto-complétion. Cette facilité propose à l’internaute des suggestions efficaces, dans le même champ sémantique de sa requête de recherche.

–      Data Mining : c’est la technique d’extraction et d’analyse des données afin de déceler les corrélations entre ces data. Le data mining intègre divers domaines : l’IA, les statistiques et l’informatique, afin de simplifier la complexité de la masse de données à traiter et extrapoler des synthèses percutantes qui aident à la prise de décisions.

CMB emploie le data mining pour alimenter sa base de données avec des fiches détaillées et complètes, concernant les entreprises et les organismes publics auxquels elle fait référence.

L’union de ces technologies offre à l’utilisateur une expérience de recherche plus intuitive et plus fluide. Pour plus de praticité, CMB offre l’option de surveiller gratuitement l’évolution des données d’une entité enregistrée sur sa base, à travers l’envoi de notifications sur le mail de l’internaute.

Conclusion

La data est devenue au cœur des stratégies de l’entreprise. Elle constitue un gisement riche d’informations utiles pour son activité. En effet, les données en libre service favorisent les opportunités d’innovation, optimisent l’efficacité des stratégies de prospection et de marketing et renforcent la compétitivité de l’enseigne.

Malgré l’énorme potentiel de l’open data et les avantages considérables du libre accès aux données publiques, ce paradigme reste encore ambigu pour quelques acteurs du B2B. Certains d’eux sont méfiants contre les dangers potentiels de ce mode d’usage de données, concernant notamment leur confidentialité.

Par contre, la CNIL affirme que l’open data ne contient pas des données à caractère personnel. Toutefois, avec le développement croissant de ce mouvement, certaines données sensibles peuvent être sollicitées. A cet effet, on prévoit une optimisation substantielle dans la réutilisation de ces données.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.