Le rôle des APIs de CMB pour créer des applications

app-installation-illustration-concept_114360-966
API

Contrôle MaBoîte (CMB) est une entité privée qui fournit des données financières et légales concernant des entreprises et des organismes gouvernementaux français. Ces données sont ouvertes au grand public, qui peut en bénéficier facilement et gratuitement.

Dans le but d’offrir une information fraîche et crédible, CMB emploie des APIs puissantes pour récupérer la data à partir des sites des organismes administratifs et alimenter ainsi sa base de données.

Alors comment utiliser les APIs de CMB pour récupérer des données ouvertes et les intégrer dans son application ?

Qu’est-ce qu’une API ?

L’API est l’acronyme Anglais de « Application Programming Interface ». C’est une interface de programmation sécurisée et normalisée. Elle permet d’intégrer certaines données à partir d’une application existante ou de les mettre à jour, sans intervention humaine.

Plus concrètement, c’est l’intermédiaire qui assure une interconnexion automatique et un échange dynamique de données entre deux applications ou logiciels indépendants.

Cette technologie digitale incontournable joue un rôle important pour alimenter une application ou un service web avec des informations fiables issues de la base du fournisseur des données. En guise d’exemple, on peut citer :

–      Les APIs proposées par Google pour récupérer des coordonnées GPS et les intégrer dans une application de géolocalisation.

–      L’intégration de données issues des compagnies aériennes et des hôtels en temps réel, dans un comparateur de voyage, à l’exemple de Kayak.

–      Les APIs de la SNCF qui offrent des données en temps réel sur le trafic et les horaires du transport en commun.

–      Les APIs de Suez Environnement offrent des données pertinentes sur la gestion de l’eau.

Les avantages d’utilisation d’une API

Les APIs permettent de :

–      Optimiser et accélérer le développement des applications, en mettant à la disposition des développeurs des fonctionnalités pré-configurées. Cela leur évite de reproduire ces fonctionnalités de zéro.

–      Automatiser le processus de récupération des données.

–      Intégrer plusieurs services dans une application ou un site.

–      Faciliter l’intégration de nouveaux composants dans une infrastructure existante.

–      simplifier le travail des développeurs, puisque c’est l’API qui se charge de l’interconnexion entre les plateformes concernées. Le développeur n’intervient pas dans cette opération.

–      Optimiser le processus d’innovation.

–      Renforcer l’agilité de l’équipe.

–      Favoriser la réutilisabilité des données avec les APIs ouvertes.

Aperçu sur les approches de communication pour les APIs

Les approches de communication les plus populaires sont essentiellement :

SOAP-ENV

–      SOAP (Simple Object Access Protocol) : est un protocole standard d’échange de données. De ce fait, il impose des règles strictes pour assurer la communication entre les plateformes. Ce qui accentue la complexité de l’opération et peut alourdir le chargement des pages. Cependant, étant un standard, SOAP garantit la sécurité, la fiabilité et la cohérence de la transaction.

–      REST (Representational State Transfer) : c’est un style d’architecture pour les APIs qui utilisent le protocole http pour envoyer et recevoir les données. REST est plus sollicité que SOAP, car il est plus flexible que ce dernier.

Les APIs qui reposent sur le style REST (appelées service web RESTful) gèrent différents formats : XML, text brut, CSV, JSON, etc. En plus, REST est plus facile à mettre en place et il assure un temps de chargement plus court.

Aperçu sur les différents types d’APIs

Les APIs sont des intermédiaires importants qui permettent à l’utilisateur d’intégrer les données dans son application, d’une manière fluide et dynamique.

Par ailleurs, les APIs sont aussi avantageuses pour le fournisseur de data, qui peut mettre à jour ses données tout naturellement, sans avoir la peine d’alerter les utilisateurs pour rafraîchir leur data.

Il existe différents types d’APIs pour accéder à une source de données.

API publique

L’API publique (ou ouverte) représente une interface tierce librement accessible. Elle permet à un tiers de se connecter à une base de données et de récupérer certaines informations pour les intégrer dans son application.

Le fournisseur de données ouvertes utilise les APIs publiques pour mettre à disposition du grand public, une partie ou toutes ses données. A cet effet, il peut s’orienter vers des fournisseurs d’APIs publiques, à l’exemple de : Google Maps, LinkedIn, Youtube, etc.

API privée

L’API privée est destinée pour un usage exclusif en interne par les développeurs de l’organisation. C’est le gage d’un contrôle plus complet d’une API et la solution adéquate pour optimiser le travail entre les membres de l’équipe.

API partenaire

L’API partenaire se situe à mi-chemin entre API publique et API privée. Elle assure un usage hybride de ses fonctionnalités. L’API partenaire joue le rôle d’une API privée, auquel elle ajoute l’option d’un accès sélectif offert à certains utilisateurs stratégiques externes à l’organisme de l’entreprise.

Les enjeux d’utilisation des APIs par CMB

Le phénomène d’ouverture des données via les API

La stratégie d’ouverture des données via les API a été propulsée par l’essor du mouvement de l’open data. Ce phénomène consiste dans la mise à disposition d’un gisement colossal de données à un état brut pour un usage public.

Les données ouvertes (ou open data) sont fournies par des organismes publics ou des entités privées, d’une manière libre et gratuite. Le grand public peut y accéder sans restriction juridique.

Les entreprises consomment les données ouvertes pour enrichir leurs bases de données avec des informations propres et consistantes. De ce fait, elles peuvent créer un jeu de données générateur d’opportunités de croissance. Notamment, ces data permettent de :

–      créer de nouveaux produits et services.

–      Affiner le ciblage et viser directement la population qui correspond aux caractéristiques de l’offre.

–      Consolider la relation avec le client et renforcer sa satisfaction. C’est la clé pour le fidéliser et fortifier son engagement envers la marque.

–      Avoir une vue plus étendue sur l’environnement de l’entreprise et ses enjeux.

–      Déceler de nouvelles opportunités de partenariats valorisantes.

–      Créer de la valeur et se différencier de la concurrence.

Trouvez dans cet article plus d’infos sur l’importance des données ouvertes dans le marketing B2B.

La puissance des APIs de CMB

Contrôle Ma Boite emploient des APIs percutantes pour aider les entreprises à profiter d’une information pertinente concernant le futur partenaire ou prospect. Ces APIs sont parmi les meilleurs outils qu’elle utilise pour leur fournir une information utile concernant un organisme gouvernemental juridique comme un greffe du tribunal de commerce.

A travers ces APIs, CMB permet de récupérer rapidement des informations financières et légales à partir des sites des organismes administratifs français, comme :

–      INSEE

–      Infogreffe

–      Bodacc

–      INPI

CMB utilise ces technologies pour alimenter automatiquement sa base de données avec des informations actuelles et fiables. Grâce à ces APIs, les data seront automatiquement mises à jour lorsque les établissements et les organismes français modifient leurs données.

Comment fonctionnent les APIs ?

Une API assure l’interconnexion entre une plateforme source (ou la base données du fournisseur de données) et une plateforme de destination (l’application ou le site de l’utilisateur).

Chaque interaction qu’une API effectue avec une plateforme s’appelle méthode. On distingue 3 types de méthodes :

–       Lecture seule : correspond à l’opération de la collecte des données, du côté de l’utilisateur.

–       Lecture et écriture : rassemble les opérations de collecte et de traitement des données : ajout, modification et suppression.  

Ces méthodes sont classées en groupes de services. Donc, pour interagir avec une API, l’utilisateur doit avoir accès à l’un de ses services.

Pour pouvoir accéder aux données fournies par les APIs, l’utilisateur procède par la réalisation d’une demande ou une requête. Il s’agit d’appeler une API, à travers son URL, tout indiquant les paramètres envisagés.

L’envoi d’une requête à une API passe par un protocole de communication, tel que SOAP ou par un style d’architecture comme REST. Le format de requête SOAP est plus compliqué que REST, c’est pourquoi il tend à disparaître, au profit de la démocratisation de REST.

En retour, l’utilisateur reçoit une réponse sous différents formats, comme :

–      XML : c’est le format le plus sollicité pour formuler la réponse d’une API. Une réponse XML permet de rassembler un grand nombre d’informations. Ce format est utilisé par les APIs qui appliquent le protocole SOAP.

–      JSON : C’est un format flexible qui peut être utilisé dans plusieurs langages de programmation. Grâce à sa polyvalence, JSON est le plus sollicité dans le développement des applications.

Comment utiliser les APIs de CMB pour créer des applications ?

Pour assurer un service de qualité, CMB emploie des APIs puissantes pour collecter, analyser et afficher les données financières et légales des établissements français, d’une manière claire et simple.

Voyons ensemble la démarche standard à suivre pour employer des APIs dans le développement d’une application, à l’instar du site de CMB.

Consulter la documentation de l’API

La documentation est un didacticiel qui décrit tous les détails relatifs au fonctionnement de l’API. Notamment, cela concerne :

–      le format d’envoi et de réception des données,

–      les paramètres à envoyer dans la requête,

–      la clé API (si le besoin s’impose),

–      le type de données à renvoyer.

–      les étapes à effectuer pour utiliser l’API.

–      des éventuels exemples illustratifs pour améliorer la compréhension du fonctionnement de l’API.

Authentification

Certaines API requièrent une authentification et éventuellement une clé API. Pour pouvoir accéder aux services de l’API, l’utilisateur doit fournir : son nom d’utilisateur, son mot de passe, etc. Outre une suite de caractères et de chiffres, qui doit être fournie à chaque requête envoyée au serveur.

Accéder à la base de données à l’aide de l’API

Après une authentification valide, l’utilisateur doit poursuivre les étapes suivantes :

–      définir le type de demande : créer, récupérer, mettre à jour ou supprimer des données. L’accès à ces données se fait à travers les méthodes du protocole http, telles que :

·        GET : c’est la méthode de demande de données.

·        POST : c’est la méthode d’envoi de données au serveur.

·        PUT: c’est la méthode de mise à jour des données.

·        DELETE : c’est la méthode utilisée pour supprimer les données.

–      Envoyer une requête au serveur, selon le format concerné : SOAP ou REST. A la réception de la demande, le serveur établit une connexion avec la base d’open data concernée, traite la requête et renvoie une réponse avec les données demandées.

–      Recevoir les données selon le format défini dans la documentation.

C’est le processus à suivre pour récupérer plus facilement les open data nécessaires pour consolider le contenu d’une application.

Conclusion

L’API est un outil indispensable pour optimiser la récupération de données d’une manière sécurisée et fluide. Cette technologie permet d’inclure des fonctions et des services dans une application, d’une manière transparente qui passe inaperçue aux yeux de l’utilisateur final.

CMB vise à fournir aux entreprises un accès optimal à des informations d’envergure, à travers l’usage d’APIs efficaces. Ces données sont d’une grande importance pour les entreprises qui projettent d’établir de nouveaux partenariats, créer de nouveaux produits ou lancer une campagne de prospection.

Dans le but d’offrir une information cohérente, CMB emploie des outils de data mining performants pour collecter, traiter et organiser les données ouvertes collectées. Cela permet de créer des profils plus complets pour les entreprises référencées dans sa base.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !