Lorem Porem

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi de programmation pour la Justice, le ministère de la Justice renforce les moyens alloués aux services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP). La nouvelle échelle des peines entrée en vigueur en mars 2020 renforce la mission de réinsertion des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation (CPIP) en promouvant les alternatives à l’incarcération. Avec le déploiement du bracelet anti-rapprochement, ils sont placés au cœur de la lutte contre les violences conjugales. La loi de programmation a prévu la création de 1 500 postes dans les SPIP sur la période 2018-2022. Pour l’année 2021, un concours, ouvert jusqu’au 29 janvier 2021, propose plus de 350 recrutements de conseillers pénitentiaires d’insertion de probation. Afin de soutenir cet effort sans précédent, l’administration pénitentiaire a lancé le 4 janvier dernier la première campagne de communication pour le recrutement de conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation.